Interview de Sensei Verbeeck

C’est au cours d’un stage à St-Raphaël que vous avez rencontré Sensei Kase en 1968, et depuis vous lui êtes resté fidèle ; quel pratiquant étiez-vous avant cette rencontre, et qu’a-t’elle changé pour celui que vous êtes devenu ensuite ?

En 1968, juste après les événements de Mai, je pars avec trois copains à St Raphaël. Eux pour des vacances, moi pour un stage de karaté. Nous avions eu connaissance de la venue d’un expert japonais par la fédération de judo à laquelle nous étions affiliés.

J’étais ceinture marron, j’avais démarré le karaté en 1963. Au mois d’octobre de la même année je passais mon grade de ceinture noire Shodan.

Depuis il m’a toujours conseillé, orienté dans ma vie professionnelle, aidé dans mes différents problèmes. Ensuite chaque année j’ai participé à différents stages avec ce grand maître, je suis donc devenu assistant et disciple, et nous avons fait ensemble un long chemin de 36 années.

Continuer la lecture de « Interview de Sensei Verbeeck »

Sensei Verbeeck Accompagne SATORI

Sensei Alain Verbeeck rappelle qu’il a toujours été habité par l’esprit de son maître, Soke Taïji Kase. Sa vie de karateka, il la consacre à transmettre l’enseignement qu’il a reçu de telle sorte à garder la flamme de celui qui a introduit et développé le karate do en France. 

À son tour, Sensei Verbeeck accompagne ceux qui comme lui souhaitent préserver l’esprit Kase-Ha. Dans une bourgade de Bretagne, il y a un lieu qui a su séduire Sensei Verbeeck par son authenticité et sa fidélité aux préceptes du Karate Do. Ce lieu, c’est l’association SATORI, un « centre d’éducation globale par le sport » qui est sorti de terre grâce à la ferveur et le travail de ses membres, mené par Sensei Christian Leromancer, lui-même élève de Soke Taïji Kase. 

Continuer la lecture de « Sensei Verbeeck Accompagne SATORI »

Livre Shôtôkan Karate Dô Kata

Destiné aux pratiquants de l’école Shotokan de karaté (80% des pratiquants français), ce guide d’apprentissage des katas, offre de multiples outils pour une meilleure compréhension des katas. Il permet de mémoriser les enchaînements codifiés du karaté à l’appui de photos prises sous plusieurs angles avec un panorama de chaque kata sur une double page. Les enchaînements avec partenaires sont expliqués pour permettre une compréhension complète.

IMG 7143Tous les katas traditionnels du Shotokan, des plus fondamentaux aux plus sophistiqués, sont présents, ainsi que le Ten no Kata (publié pour la première fois) et deux katas créés par Maître Kase (Heian Oyo et Tekki Oyo). Un soin particulier a été porté aux finitions de l’ouvrage qui en font un livre d’exception reprenant les spécificités de l’enseignement de Maître Kase à un moment où l’on commémore les 15 ans de sa disparition.

EDITO

Suite au grand succès de la première édition de l’ouvrage, la famille Kase a souhaité le rééditer dans une nouvelle version enrichie. Tardivement achevé, avec la collaboration de mon assistant Yann Lelong (que je remercie pour ses compétences et sa grande disponibilité) cet ouvrage participera à mon désir de rendre hommage à Sachiko Kase, brutalement disparue après s’être pleinement investie dans ce projet. Je remercie Madame Kase pour l’entière confiance qu’elle m’a adressée en vue de l’édition de ce nouvel ouvrage. Cependant, à l’heure de ces mots, le destin a voulu que Madame Kase rejoingne son mari et sa fille. Le rôle de porte-parole revient à Yumiko Kase, dernière héritière directe du Maître. Que ce livre puisse pérenniser à tout jamais l’enseignement de sensi Kase, ce grand maître reconnu dans le monde entier.

AlainVerbeeck

Élève de maître Kase
de 1968 à 2004

La disparition de ma soeur Sachiko en mars 2018, nous a tous sombré dans la tristesse la plus profonde. Depuis plusieurs mois elle avait entrepris la révision des livres de katas de notre père defunt, maître Taiji Kase, en collaboration avec Messeurs Alain Verbeeck et Yann Lelong, à qui Sachiko et ma mère Madame Chieko Kase avaient une entière confiance, mais ce travail s’est arrêté subitement avec son décès.

L’année 2008 fut de nouveau frappée par le deuil avec la disparition de notre mère Chieko Kase en octobre. Restant la seule héritière de la famille Kase, j’ai décidé de reprendre le flambeau allumé par ma soeur Sachiko.

Yumiko Inaba Kase

TAISHO

En février 2021, sensei ALAIN VERBEECK a éte élevé au grade  de TAISHO par la haute distinction de l’ordre de la  SCOTTISH SAMOURAI OSS.
Seul représentant français à avoir reçu cet honneur, cette distinction atteste du haut niveau de qualification et du lien qui lie Sensei Verbeeck à l’Écosse.

Continuer la lecture de « TAISHO »

UN HAUT NIVEAU RECONNU pour Sensei A.Verbeeck : 8e Dan de Karate Shotokan ISKS

Resté fidèle à son maître  pendant 40 ans , Alain Verbeeck parcourt les dojos depuis environ 20 ans en affichant un 6e dan KSKA (dernier grade décerné par sensei  KASE  avant sa disparition). En effet, durant toutes ces années, seule  l’appréciation de son maître le motivait .

Cependant, une décision prise en  janvier 2019 amplifiera le rayonnement du karaté KASE-HA dispensé par sensei VERBEECK .

Son parcours atypique  construit lors des nombreux stages internationnaux dirigés par sensei KASE, le partage de ses connaissances depuis près de 56 ans ont participé à l’enrichissement d’un curriculum vitae des plus impressionnants.

Fortement interpellé par cet investissement sincère de toute une vie consacrée à la pratique du karaté-do, un ensemble de haut-gradés (shihankai international)  a souhaité reconnaître et faire reconnaître la grandeur du karateka.  Cette institution attribue à sensei Alain Verbeeck un 8e DAN .

Il devient alors membre de International Shotokan-ryu Karate Shihankai (ISKS), instance internationale auprès de laquelle A. Verbeeck poursuivra  le partage de ses nombreuses connaissances avec le même grand enthousiasme que celui qui l’habite depuis toutes ces années.

FELICITATIONS À SENSEI  
ALAIN VERBEECK 8e DAN ISKS