Livre Shôtôkan Karate Dô Kata (nouveauté 2019)

 

Destiné aux pratiquants de l'école Shotokan de karaté (80% des pratiquants français), ce guide d'apprentissage des katas, offre de multiples outils pour une meilleure compréhension des katas. Il permet de mémoriser les enchaînements codifiés du karaté à l'appui de photos prises sous plusieurs angles avec un panorama de chaque kata sur une double page. Les enchaînements avec partenaires sont expliqués pour permettre une compréhension complète.

IMG 7143

Tous les katas traditionnels du Shotokan, des plus fondamentaux aux plus sophistiqués, sont présents, ainsi que le Ten no Kata (publié pour la première fois) et deux katas créés par Maître Kase (Heian Oyo et Tekki Oyo). Un soin particulier a été porté aux finitions de l'ouvrage qui en font un livre d'exception reprenant les spécificités de l'enseignement de Maître Kase à un moment où l'on commémore les 15 ans de sa disparition.

Lien vers la vente en ligne

EDITO

Suite au grand succès de la première édition de l'ouvrage, la famille Kase a souhaité le rééditer dans une nouvelle version enrichie. Tardivement achevé, avec la collaboration de mon assistant Yann Lelong (que je remercie pour ses compétences et sa grande disponibilité) cet ouvrage participera à mon désir de rendre hommage à Sachiko Kase, brutalement disparue après s'être pleinement investie dans ce projet. Je remercie Madame Kase pour l'entière confiance qu'elle m'a adressée en vue de l'édition de ce nouvel ouvrage. Cependant, à l'heure de ces mots, le destin a voulu que Madame Kase rejoingne son mari et sa fille. Le rôle de porte-parole revient à Yumiko Kase, dernière héritière directe du Maître.  Que ce livre puisse pérenniser à tout jamais l'enseignement de sensi Kase, ce grand maître reconnu dans le monde entier.

AlainVerbeeck

Élève de maître Kase
de 1968 à 2004

La disparition de ma soeur Sachiko en mars 2018, nous a tous sombré dans la tristesse la plus profonde. Depuis plusieurs mois elel avait entrepris la révision des livres de katas de notre père defunt, maître Taiji Kase, en collaboration avec Messeurs Alain Verbeeck et Yann Lelong, à qui Sachiko et ma mère Madame Chieko Kase avaient une entière confiance, mais ce travail s'est arrêté subitement avec son décès.

L'année 2008 fut de nouveau frappée par le deuil avec la disparition de notre mère Chieko Kase en octobre. Restant la seule héritière de la famille Kase, j'ai décidé de reprendre le flambeau allumé par ma soeur Sachiko.

Yumiko Inaba Kase